A proposLinkedin
Twitter
RSS
Linkedin
Google +
Jean-Pierre LauzierÀ propos de JPLConférencierFormationCoach affairesOutils Publications en VenteContact ConférencierMotivational Sales Speaker
/ OUTILS / CHRONIQUES SUR LA MOTIVATIONPartagez

Rester une chenille ou devenir un papillon?

Par Jean-Pierre Lauzier

Pour devenir des papillons, les chenilles doivent quitter leur zone de confort en abandonnant l'environnement avec lequel elles sont familières et en se laissant guider par leur destinée. Y a-t-il un parallèle que nous pouvons faire avec l'être humain? Certainement, car pour nous développer et devenir un papillon, nous devons, comme les chenilles, sortir de notre zone de confort en faisant les choses différemment et en nous laissant guider par ce qui nous stimule et nous passionne.

Facile à dire, mais pas facile à faire! Pour la chenille, ce processus est inné et elle n'a pas besoin de réfléchir à la façon dont cette transformation se fera. Si elle devait procéder à une réflexion sur ce « comment », probablement qu'il n'existerait aucun papillon aujourd'hui, aucune chenille n'osant s'engager dans ce processus apparemment très risqué et illogique. D'ailleurs, la science n'a toujours pas trouvé d'explications rationnelles et logiques sur la façon dont se fait cette transformation.

La plus grande différence entre une chenille et un être humain, c'est que nous avons la capacité de réfléchir, de faire des choix et de prendre des décisions en utilisant notre intelligence. Notre problématique ou notre défi, c'est que ces réflexions peuvent jouer en notre faveur, mais également à notre désavantage. Nos pensées peuvent soit nous paralyser quant à nos choix, c'est-à-dire nous garder à l'étape de la chenille, soit nous stimuler pour oser dépasser nos propres limites et devenir un papillon.

C'est à chacun de nous de faire ce choix, mais il n'est pas facile à faire. Nous voulons tous devenir papillon, mais la plupart d'entre nous ne voulons pas en payer le prix. Ce prix à payer consiste à « oser changer », c'est-à-dire faire ce que nous n'avons jamais fait afin d'obtenir les résultats que nous n'avons jamais obtenus.

« Oser changer » implique nécessairement de mieux se connaître soi-même en étant à l'écoute de ce qui nous stimule, de ce qui nous allume, de ce qui nous fait vibrer et de ce qui nous passionne et nous emballe. Bref, de faire confiance au potentiel qui cherche à s'épanouir en nous pour devenir le papillon que nous sommes destinés à être.

C'est dans la nature humaine de choisir la facilité et de conserver des comportements que nous avons l'habitude d'utiliser, parce que c'est rassurant et sécuritaire. Toutefois, si nous voulons obtenir des résultats différents, nous devons travailler différemment, sur nous-mêmes. Tous les êtres humains détiennent les ingrédients pour devenir un papillon, même si cela est difficile à croire. Ceux qui croient en leur rêve et qui osent sortir de leur zone de confort ont fait le premier pas de cette transformation.

Si nous profitons d'une qualité de vie confortable aujourd'hui, c'est à cause d'hommes et de femmes qui ont osé dépasser leurs habitudes et risquer la nouveauté. C'est grâce à :

  • Thomas Edison que nous nous éclairons dans nos maisons;
  • Pierre et Marie Curie que nous nous soignons avec des médicaments efficaces;
  • Henri Ford que l'on peut se déplacer en automobile;
  • Ludwig Van Beethoven, entre autres, que nous connaissons la joie d'une belle musique classique.

Ces gens ont eu le courage de sortir de leur zone de confort, de croire en leur capacité de devenir des papillons.

Vos pensées sont à l'origine de vos décisions de sortir ou non de votre zone de confort. Par exemple, si vos réflexions sont orientées vers votre capacité de réussir et que vous vous dites que « si certaines personnes sont capables, moi aussi je le suis », tôt ou tard vous deviendrez certainement un papillon. D'un autre côté, si vos pensées alimentent une croyance pessimiste du style « je ne suis pas très bon dans quoi que soit, je suis né pour un petit pain, je n'ai pas tous les éléments pour réussir », il vous sera presque impossible de devenir un papillon.

Ceci dit, ce n'est pas le fait de devenir un papillon qui est le plus important, c'est surtout de savourer chaque instant du moment présent menant vers cet idéal. Nous devons garder cet idéal en mémoire, mais le plus important demeure de faire, chaque jour, un pas dans la direction de cet idéal, en sortant de nos habitudes et en risquant un comportement nouveau, tout cela avec joie et confiance.

Nous avons tous la capacité de devenir un resplendissant papillon, mais nous devons prendre la résolution de quitter le corps de la chenille, même si cela fait peur. En osant sortir de notre zone de confort, en faisant ce qui nous passionne et en aidant les gens, nous entrerons dans cette transformation qui nous amènera à voler comme nous en sommes capables.



Lire Jean-Pierre Lauzier
Conférencier, formateur, expert-conseil
JPL Communications inc.
info@jeanpierrelauzier.com
www.jeanpierrelauzier.com
450 444-3879
Auteur du livre: « Le Coeur aux ventes »












[ HAUT ]
Site map

Jean-Pierre Lauzier Expert-conseil en marketing et en ventes